Le magazine pratique Piscine, Spa, Bien-être, Outdoor

VOTRE PROJET

Étape 4 : L'INTÉGRATION DANS L'ENVIRONNEMENT

Par : Lucie Cluzan
L’environnement de votre piscine est un ensemble d’éléments qui, combinés les uns aux autres rendent cet espace agréable à vivre : plages, margelles, végétaux et minéraux, eau en mouvement…
L’intégration d’une piscine dans son environnement est une des conditions sine qua non de sa réussite. Placée trop loin de la maison, trop présente visuellement, sans continuité avec le jardin, disproportionnée ou réalisée dans des matériaux et des couleurs peu adaptés à leur contexte… tout cela peut faire de votre piscine une source de désarroi. Si l’implantation est bien entendu soumise à la réglementation, il y a toujours moyen de tirer parti de ces contraintes au mieux.
Le paysagiste Sébastien Delrue nous explique : “La piscine doit toujours faire partie intégrante d’une composition à plus grande échelle englobant la résidence, le paysage, les circulations... Il faut éviter les bassins posés au milieu de nulle part. Les normes de sécurité (barrières…) peuvent être judicieusement intégrées dans le paysage et disparaître visuellement. Des solutions éco-respon-sables permettent également de se faire plaisir en respectant l’environnement (bois certifiés, végétaux adaptés au climat…).”

L’accès
Lorsque l’accès à la piscine n’est pas direct et pas de plain-pied depuis l’habitation, il est particulièrement à aménager. Pas question de ramener dans le bassin toutes sortes de pollutions ou de risquer la glissade. Si des dénivelés importants caractérisent votre terrain, un escalier avec murets ou rocailles pourra être aménagé et évitera ainsi à l’eau de pluie et à la boue de ruisseler en direction du bassin.

La plage et les margelles
Liaison directe entre piscine et environnement, margelles et plages participent à l’esthétique globale du projet. Aussi, le choix des matériaux est-il à bien réfléchir : continuité entre margelle et plage par un matériau unique ? Contraste ?
Les margelles scellées sur la périphérie du bassin servent de brise-vague, mais aussi de maintien au baigneur. Une pose en surélévation de la plage évite aux eaux de ruissellement de se perdre dans le bassin.
La plage est l’endroit privilégié pour le farniente. Sa proximité avec la piscine
demande qu’elle soit réalisée dans des matériaux non glissants, d’entretien facile, confortables sous le pied. Elle peut être partiellement immergée pour se prélasser.

Le choix des végétaux
Avec toutes les réserves sur la pollution aérienne que les plantes peuvent engendrer (feuilles mortes, pollen, chatons d’arbres…), la présence de végétaux près de votre piscine n’est pas du tout à écarter. Sébastien Delrue, paysagiste, nous en dit plus : “Faites-vous plaisir à condition de respecter quelques règles : évitez les végétaux aux systèmes racinaires trop vigoureux aux abords de la piscine (famille des bouleaux, des bambous, des figuiers), ils peuvent occasionner de gros dégâts. Choisissez de petits arbres au feuillage transparent pour ombrager vos plages et attention à ce qu’ils ne soient pas trop proches de l’eau, à l’automne ils perdront leurs feuilles. Restez à l’échelle de votre environnement : à petit patio, petit végétaux et à grand jardin, grand volume. N’oubliez pas, une piscine et ses abords deviennent une vraie pièce à vivre au même titre qu’un salon intérieur.”

DÉCOUVREZ AUSSI...

©2017 Côté PISCINE | Tous droits réservés