Les 5 choses à savoir sur le pH de l'eau de sa piscine - Côté Piscine

Les 5 choses à savoir sur le pH de l’eau de sa piscine

Pour les propriétaires de piscine, le pH est toujours synonyme de problèmes sans pour autant bien le connaître. Voici les 5 choses essentielles à savoir sur le pH de l’eau de la piscine pour enfin le maitriser.

so blue

illustration So Blue

Il doit être mesuré régulièrement pour être maintenu dans certaines valeurs. Il est déterminant pour le traitement comme pour le confort. Pas une piscine ne se gère sans lui. Pourtant, le pH (potentiel hydrogène) n’évoque qu’un concept lointain pour beaucoup.

Le pH indique si l’eau de la piscine est acide ou basique

Le pH (potentiel hydrogène) indique le degré d’acidité ou de basicité de l’eau. Cette valeur varie entre 0 et 14. Pour un pH allant de 0 à 6,9, on considère que l’eau est acide. À 7, l’eau est neutre et pure, tandis qu’à partir de 7,1, elle devient basique.

Le pH de l’eau assure l’efficacité du traitement de la piscine de l’eau

Le pH influence le pouvoir désinfectant de l’eau. Le chlore est actif à 60 % pour un pH entre 7,2 et 7,4, mais son efficacité chute à 30 % lorsque le pH atteint 7,8. Concrètement, cela signifie qu’un niveau de pH limite l’action du traitement mis en place.

Le pH est le socle de l’équilibre de l’eau de la piscine

Le pH est l’un des trois paramètres dont l’interdépendance est matérialisée par la balance de Taylor. Le pH est la dernière valeur que l’on ajuste. Si elle est au-dessus de la configuration idéale, l’eau est entartrante : il existe un risque de dépôt du calcaire sur le revêtement et les canalisations. À l’inverse, si le pH est en deçà du seuil théoriquement optimal, l’eau devient agressive : le confort de baignade peut être impacté et les équipements peuvent être exposés à la corrosion.

Le pH de l’eau de la piscine influence le confort des baigneurs

Il n’y a pas que sur le traitement que le pH peut avoir une mauvaise influence. Le bien-être des baigneurs peut être mis à mal si le pH atteint des seuils anormaux, à cause notamment d’une plus grande irritation des yeux et des muqueuses.

Le pH a naturellement tendance à augmenter.

Le chlore produit par un électrolyseur est de l’hypochlorite de sodium. Cet élément favorise l’augmentation du pH. C’est également le cas de la soude qui est générée par ce processus physico-chimique. Invariablement, un système de traitement par électrolyse de sel favorise donc l’augmentation du pH. Si aucune action corrective n’est mise en place, la désinfection ne sera que très peu efficace. C’est la raison pour laquelle de nombreux électrolyseurs intègrent de série un dispositif de régulation du pH afin d’assurer un fonctionnement optimisé.

À lire également …

"" was added to wishlist