Comment bien choisir son robot piscine électrique ?

Comment choisir son robot de piscine électrique pour qu’il se révèle rapidement un allié indispensable ? Il pourra nettoyer efficacement et sans effort son bassin. Mais avant cela, il vous faut déterminer le modèle idéal. Voici nos conseils pour faire le bon choix.

Robot piscine Supreme M5 Dolphin (Maytronics)

Réalisation : Au jardin spacieux (29)

Quelles zones de nettoyage?

Fond, parois ou ligne d’eau ? C’est le principal critère de choix pour un robot piscine électrique : si certains modèles ne prennent en charge que le fond de la piscine, les versions plus évoluées sont en mesure de nettoyer les surfaces verticales jusqu’à la ligne d’eau.

Déplacements optimisés

Les robots piscine électriques fonctionnent de manière totalement autonome : une fois placés dans le bassin, ils gèrent seuls leurs déplacements selon le cycle
de nettoyage qu’ils ont à effectuer.
Les trajectoires peuvent être aléatoires, programmées par l’utilisateur ou encore auto-adaptatives. C’est le cas des robots dotés d’un microprocesseur qui, à partir d’un algorithme, optimisent leurs déplacements dans le bassin sans oublier aucune zone. Les modèles les plus évolués embarquent même un dispositif gyroscopique.

La transmission

Courroies ou roues motrices : les deux configurations ont fait leurs preuves en ce qui concerne la rapidité de déplacement et la manœuvrabilité des appareils. Peut-être plus que technique, le critère est d’ordre esthétique : les designs sont radicalement différents d’un système à l’autre.

Le nombre de moteurs

La grande majorité des modèles disposent d’une double motorisation : l’une entraîne le déplacement de l’appareil tandis que l’autre génère un flux d’aspiration. Pour une efficacité et une durabilité accrues, certains robots comportent même trois moteurs.

Robot piscine Hayward AQUAVAC500

Robot piscine Hurricane 5 AstralPool.

Le confort d’utilisation

Élément déterminant lors des manipulations, le poids des robots a été amélioré ces dernières années. Pour limiter les efforts, certains modèles sont vendus de série avec un chariot de transport. Enfin, pour piloter du bout des doigts son appareil de nettoyage, quoi de mieux qu’une télécommande ?

Les cycles de fonctionnement

La plupart des robots actuellement sur le marché disposent de plusieurs programmes. Pour l’utilisateur, cette fonctionnalité permet d’adapter le fonctionnement de l’appareil à l’état du bassin mais aussi au laps de temps disponible avant l’arrivée de baigneurs.
La différenciation des cycles repose sur deux critères : le temps de fonctionnement et la zone à nettoyer. Il est ainsi possible de choisir entre des programmes complets (plus longs mais prenant en charge la totalité du bassin, du fond à la ligne d’eau) et des cycles courts (plus rapides, plus économiques mais uniquement focalisés sur le fond).

L’entretien des filtres

Lorsqu’il s’opère par le capot supérieur, l’accès aux panneaux filtrants s’avère extrêmement pratique. Les manipulations sont faciles et rapides. Il est même possible de laver les filtres sans être en contact avec les saletés. En fonction du volume et de la capacité de rétention des robots, la fréquence de lavage sera plus ou moins importante. Certains robots sont composés de capots transparents permettant de contrôler de visu l’état des blocs filtrants, quand d’autres intègrent un dispositif électronique indiquant le degré de colmatage.

Les brosses

Pour ne pas impacter le revêtement des bassins, les robots sont équipés de brosses parfaitement adaptées. Ce peut être des mousses, généralement en PVA, ou bien des lamelles/picots en PVC voire en silicone. Pas de durabilité ou de rendement supérieur pour l’un ou l’autre des matériaux : quelle qu’elle soit, la brosse est un consommable qui se remplace au bout d’une ou deux saisons.

À lire également …

Aller plus loin

"" was added to wishlist