Secret d’intégration d’une piscine à débordement

Cachée derrière de grands chênes, la piscine à débordement s’offre une vue idyllique sur le lac du Bourget. Une intégration paysagère réussie dans un univers rocheux contraignant.

Auteur : Samantha Pagès
Photographe : Fabrien Delairon

Intime et préservé des regards indiscrets par une végétation dense, le lieu permet de voir sans être vu. Sur les hauteurs du lac du Bourget, la maison de plain-pied semble tout avoir : le calme, une végétation dense et variée et la vue sur le lac avec accès au plan d’eau. Il ne lui manquait finalement qu’un bassin pour éviter l’affluence du bord du lac. Conçue pour s’accorder avec le décor, la piscine de près de 23 m² devait s’intégrer parfaitement à son environnement naturel. Être ton sur ton avec le lac. Ainsi, le choix d’une membrane armée noire, imitation ardoise, accentue l’effet de bassin naturel. Les margelles en pierre naturelle et le dallage autour de la piscine unissent le terrain rocheux à la végétation toute proche. Quant au débordement, il s’est imposé de lui-même sur ce terrain en déclivité bénéficiant d’une superbe vue. La piscine n’est d’ailleurs encaissée dans la roche que sur sa partie avant, la partie débordement étant presque entièrement hors sol.

L’intégration paysagère a été l’objectif premier des propriétaires. Pour assurer la parfaite intimité du lieu, le bassin ne devait se voir ni depuis le bas du jardin, ni depuis ses extrémités. Par contre, depuis les espaces de vie de la maison, la piscine est bien visible, comme un petit lac… sur fond de lac du Bourget !

La terrasse tout autour prend le parti d’être partiellement recouverte : l’herbe qui pousse entre les dalles est en harmonie avec l’esprit naturel du lieu. Pourtant, la géométrie y est très étudiée. Les dalles de dimensions et de positionnement différents font écho au jeu de niveaux dans la piscine. Elles sont aussi le trait d’union entre la maison longiligne et la piscine rectangulaire.

Pour cette dernière, un fonctionnement auto-nome était le second souhait des propriétaires. Ainsi, le chauffage, le traitement, la couverture… tout a été automatisé. Le choix s’est par ailleurs naturellement porté sur un hivernage actif permettant la remise en route de la piscine plus rapidement et plus simplement aux beaux jours.

Jeu de niveaux

Le piscinier a volontairement choisi de créer trois niveaux dans le bassin. La première banquette est immergée à 30 cm, la seconde à 60 cm et le fond plat est à 1,50 m. Leur positionnement reprend la géométrie des dalles du jardin-terrasse.

Une piscine à débordement taillée dans la roche

Ce terrain en pente était une aubaine pour installer une piscine à débordement même si sa composition en roche dure représentait une contrainte. La piscine est totalement encastrée sur sa partie avant, tandis que la partie débordement est hors sol. La structure apparente a été masquée par un remblai de roche.

Associer le paysage à l’architecture

À la fois décoratif et fonctionnel, l’espace piscine bénéficie de la double compétence de constructeur et de paysagiste du piscinier pour harmoniser le bassin et le jardin. Un double savoir-faire indispensable pour une intégration de piscine réussie.

Fiche technique piscine

Piscine rectangulaire de 6,5 m × 3,5 m. Bassin en structure polystyrène revêtue d’une membrane armée noire.

Margelles en grès.

Filtration à la zéolite par filtre Pentair Clear Pro, pompe Pentair Intelliflo, chauffage par PAC Poolstyle SCP, régulation automatique du pH et des autres paramètres par le système Klereo avec affichage déporté dans la maison.

Volet automatique O-ViVa.

Lac du Bourget, Savoie (73)

Piscinier : M2GP Aménagements Lignes D’ô (73)

À lire également …

"" was added to wishlist