Une hacienda contemporaine - Côté Piscine

Une hacienda contemporaine

Sous le ciel de Provence, les volumes modernes de cette maison et de sa piscine s’imbriquent naturellement les uns dans les autres. De quoi concilier espace et art de vivre !

Auteur : Karine Quédreux
Photographe : Sarah Chambon

N’y aurait-il pas un peu de Jean Nouvel et de son musée des Arts Premiers dans cette construction contemporaine ? À moins d’y distinguer un doux mélange entre le modernisme de Le Corbusier et celui de Luis Barragán ? Il est certain que ce petit quai Branly provençal se singularise par son cube en ocre rouge, peint aux couleurs du pays du soleil, et par sa façade rythmée. Ici, l’architecte Marc Donada a eu carte blanche, porté par son inspiration et les contraintes d’implantation d’un terrain en pente, en zone protégée boisée. Mais cette hacienda contemporaine implantée dans un quartier résidentiel est aussi l’œuvre d’un art de vivre bien pensé par ses propriétaires. Tout droit sortis d’une traditionnelle bastide provençale, ces derniers ont leurs desiderata : « Nous voulions une maison contemporaine qui puisse restituer une impression de volume et s’inscrire dans la logique d’un quotidien facile à vivre. Et comme nous sommes situés près de Toulon, inutile de préciser que la piscine était une composante obligatoire du décor ! »

Pile ou face ?

Vu de dos, on ne distingue que la partie haute de la maison, dans laquelle est imbriqué un cube traversant, couleur ocre rouge, de 11 m de long. Côté entrée, celui-ci abrite le garage et à l’opposé, en rez-de-jardin, la chambre parentale. On pourrait presque dire qu’il s’agit d’une maison de plain-pied noyée dans un cadre végétal arboré. « La pente du terrain a donné lieu à un gros travail de terrassement, se souvient Marc Donada, car l’objectif était de mettre le jardin au niveau des pièces à vivre. » Il faut donc entrer dans la maison pour en saisir toute la dimension. L’entrée domine un séjour d’une hauteur sous plafond de 5,50 m. On y descend par un escalier qui dessert un espace à vivre totalement décloisonné et en prise directe avec le jardin et la piscine. À l’étage, les ados ont leur espace dédié avec trois chambres et salles de bains indépendantes « pour cultiver leur autonomie et la nôtre ! », nous précise le propriétaire. La passerelle qui court à l’extérieur trouve son appui sur les poutres poteaux de la façade, créant ainsi une dynamique et un brise-soleil naturel. Au rez-de-chaussée, le volume s’affirme pleinement dans la lumière du sud. C’est ici que la vie s’organise. Et c’est aussi ici que le lien intérieur/extérieur se joue d’une quasi contiguïté. « La piscine est à seulement 2 m de la maison séparée par une coursive, le POS* étant contingenté », justifie Marc Donada. Qu’à cela ne tienne, la terrasse en ipé bénéficie d’un savant découpage en relief où chaque zone répond à une fonction plaisir. Avec un spa en prime, le bien-être a été étudié pour se prolonger toute l’année !

* Le plan d’occupation des sols

Spa et barrière végétale

Cerise sur le gâteau, le spa est une alternative judicieuse pour profiter de l’eau toute l’année. Déporté face à la chambre des parents pour en favoriser l’accès direct, cet îlot de bien-être s’entoure d’une barrière végétale aux accents tropicaux qui le met à l’abri des regards.

Un rythme aux reliefs affirmés !

La piscine est à 2 m de la maison, imbriquée dans la géométrie de la terrasse ouverte. Jeu de lignes et de volumes, la façade joue de ses poutres acier horizontales et de la coursive qui rythme l’extérieur.

Une touche d’indépendance

Tout en tonalités de gris, noir et blanc, l’espace se laisse déranger par une touche d’orange qui agit en signalétique vitaminée et matérialise le coin cuisine. Pour y faire face, dame nature joue de son chic naturel avec, pour invités, un bloc pergola pour le calme et des icônes design pour le fun.

Fiche technique piscine

Piscine/couloir de nage de 15 m x 3,20 m, profondeur de 1,10 m à 1,80 m.

Structure monobloc en béton armé avec marbre reconstitué et bandeau en céramique bleue au niveau de la ligne d’eau.

Accessible par trois marches intégrées dans la largeur du pan cassé.

Filtration à sable, traitement par électrolyse de sel, régulation automatique du pH, 2 éclairages à led blancs, local technique indépendant semi-enterré.

Réalisation piscine : Diffa 21 (83) – réseau Diffazur Piscines

Architecte DPLG : Marc Donada (83)

Entreprise paysagiste : Le Jardin des Hespérides (83)

À lire également …

"" was added to wishlist