Comment hiverner le local technique de sa piscine?

    AccueilNon classéComment hiverner le local technique de sa piscine?

    Comment hiverner le local technique de sa piscine?

    Au local technique aussi le passage à l’heure d’hiver se prépare. Quelques manipulations permettent de préserver les équipements et leur fonctionnement.

    Entretenir le filtre de sa piscine avant l’hivernage

    Le filtre doit être nettoyé avec attention. Contre-lavage obligatoire pour les filtres à sable ou à diatomées (avec orientation des flux vers l’égout) et passage sous l’eau des cartouches filtrantes. Place ensuite au détartrage pour supprimer les passages préférentiels apparus dans le média filtrant. On vérifie l’état du filtre (crépines, toiles filtrantes, etc.) pour les changer si nécessaire. Quel que soit le type de filtre (sable, diatomées, cartouche, verre recyclé, zéolithe), on se réfère aux recommandations des fabricants pour éventuellement renouveler le média filtrant.

    Protéger les canalisations du froid

    L’ensemble du circuit hydraulique doit être vidangé pour éviter les détériorations liées au gel. Il faut donc purger le filtre, la pompe (on en profite pour nettoyer son panier de préfiltre) mais également s’il y en a : le chauffage, le surpresseur du robot, le système de nage à contre-courant ou de traitement automatique.

    Attention à l’électrolyseur

    Une eau froide devient moins conductrice, ce qui sollicite l’électrolyseur de manière trop intense et surtout inutile : avec la baisse des températures, le bassin est moins utilisé et le développement des bactéries sensiblement ralenti. Il est donc conseillé d’arrêter le fonctionnement de la filtration dès que l’eau descend au-dessous de 15 voire 10 °C. Dans les régions sujettes au gel, la vidange de la cellule comme des canalisations est primordiale pour se prémunir contre tout dégât lié au froid.

    L’arrêt de la piscine en hiver

    C’est la dernière étape : une fois le local technique mis en sécurité et rangé, on peut couper l’alimentation électrique. Rendez-vous au printemps prochain !

    Améliorer la durée de vie des sondes

    L’hivernage des sondes d’analyse est déterminant pour leur bon fonctionnement : lorsque la température baisse, la viscosité du gel présent autour des électrodes augmente. La transmission d’informations est rendue difficile et la sonde est trop sollicitée. En deçà d’une certaine température, l’hivernage est tout simplement obligatoire. L’idéal est d’ailleurs de stocker la sonde dans une solution spécifique qui stoppe les échanges électrophysiques : la sonde arrêtera alors véritablement de fonctionner durant cette période d’inutilisation.

    A la une