Wiki

  • Accrochage liner

Profilé placé en haut de la paroi, sous la margelle, il permet l’accrochage et le décrochage du liner sans nécessiter de retirer au préalable les margelles.

  • Acier galvanisé

L’acier galvanisé (ou galva) est un acier recouvert d’une légère couche de zinc qui lui sert de protection de surface.

  • Agglo

Aggloméré de béton appelé encore parpaing, moellon, ou cairon dans le sud-est qui désigne le bloc de béton à granulat lourd (ou léger) préfabriqué, destiné à la réalisation des murs verticaux avec liaison au mortier de ciment.

  • Agglo à bancher

Agglo creux à plus grandes alvéoles que l’agglo de base, conçu pour recevoir à l’intérieur des fers de renfort et un béton léger. Un agglo à bancher de 0,20 m donne une épaisseur de béton d’environ 0,15 m.

  • Agrégats

Voir Granulats.

  • Alarme immergée

Système de sécurité composé d’une sonde acoustique immergée détectant toute chute ou immersion dans la piscine. La détection d’une immersion déclenche une sirène. L’alarme immergée doit être conforme à la norme NF P90-307 pour être efficace.

  • Alarme périmétrique

Système de sécurité composé de poteaux placés en périphérie du bassin et formant un périmètre grâce à deux séries de faisceaux infrarouges. Le franchissement de ce périmètre par une personne et notamment un jeune enfant déclenche une sirène. L’alarme périmétrique doit être conforme à la norme NF P90-307 pour être efficace.

  • Autoportante

Piscine enterrée dont le principe de construction ou de fabrication ne nécessite pas de renforts supplémentaires pour résister à la pression de l’eau. Terme également utilisé pour les piscines hors sol composées d’une structure souple gonflable, ou avec des panneaux en bois ou modulaires…

  • Bac tampon

Cuve ou réserve d’eau qui récupère l’eau des goulottes des piscines miroir ou du déversoir des piscines à débordement. Il sert à assurer un niveau d’eau constant dans la piscine en régulant les trop-pleins et les manques d’eau dans le bassin. Il correspond en général à 10 % du volume de la piscine.

  • Banche

Coffrage préparé à l’avance qui permet de couler le béton en élévation. Le terme agglo à bancher est issu de cette définition.

  • Banquette ou marche de survie

Voir Palier périphérique

  • Barbacane

Ouverture étroite dans un mur de soutènement pour faciliter l’écoulement des eaux issues des terres retenues.

  • Barrière de sécurité

Système de sécurité répondant aux critères de la norme NF P90-306 créant un périmètre autour de la piscine pour empêcher tout accès aux enfants de moins de 5 ans. Elle peut être à barreaux, en panneau, en filet… et en divers matériaux.

  • Béton

Matériau obtenu par l’assemblage d’agrégats (sable, gravier…) et de liants (ciment). La qualité du béton dépend directement de la qualité des agrégats et des liants, des adjuvants chimiques utilisés et du savoir-faire du maçon.

  • Béton armé

Béton dont la résistance mécanique est renforcée grâce à la mise en place d’armatures, principalement en fer, sous diverses formes et conceptions. Certains procédés de construction utilisent le béton armé en renfort d’une structure modulaire conçue soit comme support pour recevoir une étanchéité indépendante (liner, membrane armée, polyester armé), soit pour assurer elle-même l’étanchéité du bassin.

  • Béton-maçonnerie

Bassin dont le radier est en béton (armé ou non) et les parois en maçonnerie (agglo, agglo à bancher).

  • Béton de propreté

Couche de béton maigre (faiblement dosé) déposée sur le sol pour obtenir une surface de travail nette et propre, avant la mise en place du radier béton de l’ouvrage.

  • Béton projeté (ou gunite) par voie sèche ou par voie humide

Technique qui permet la réalisation rapide du cuvelage béton, et ce pour toutes les formes puisqu’elle évite l’emploi des panneaux de coffrage nécessaires au béton traditionnel.

Elle procure également à l’entreprise une plus grande facilité de mise en œuvre dans le cas d’accès difficile, puisqu’avec ce procédé, il est possible de véhiculer un béton par canalisation sur une distance relativement longue (plus de 100 m).

  • Bloc à bancher

Voir Agglo à bancher.

  • Bloc de filtration

Monobloc compact à proximité directe du bassin regroupant l’aspiration, le refoulement, le filtre et la pompe nécessaires à la gestion de l’eau.

  • Blower

Pompe produisant de l’air injecté dans le bassin par des dizaines de microjets. Les milliers de bulles ainsi produites procurent une grande sensation de détente.

  • Bonde de fond

Pièce à sceller positionnée au point le plus bas du fond du bassin. Cette voie d’aspiration participe au brassage général du volume d’eau. Elle se révèle utile également lors des vidanges complètes du bassin.

  • Bouche ou buse de refoulement

Voir Refoulement.

  • Buse de massage

Pièce à sceller intégrée dans le spa ou un escalier permettant de profiter d’hydromassages grâce à un mélange air et eau.

Caillebotis

Structure légère, amovible, sous forme de lames parallèles ou croisées, en bois, plastique ou fer, utilisée pour les sols de plage piscine, fermeture de goulottes en périphérie des bassins, sol sanitaire dans les locaux annexes de piscine (douche, sauna…).

Le terme désigne également la structure recouvrant les coffres des volets immergés.

  • Cairon

Voir Agglo.

  • Carrelage

Revêtement de piscine historique qui nécessite un ouvrage béton totalement étanche, ne risquant ni fissuration ni déformation future. On utilise généralement 2 grands types de carrelage pour les piscines : les carreaux en pâte de verre, couramment de 2 cm x 2 cm et les carreaux céramiques (grès cérame, faïences…).

  • Cartouche (filtre à cartouche)

Système de filtration utilisant le principe d’une toile en matière synthétique ou fibre végétale aux multiples plis formant ainsi une surface filtrante importante pour un faible encombrement. La finesse de filtration varie de 5 à 30 micromètres. Les cartouches se remplacent environ tous les deux ans.

Les filtres à cartouche sont également beaucoup utilisés pour les spas, les piscines hors sol et les monoblocs de filtration.

  • Chaînage béton

Ceinture horizontale en béton armé, principalement en haut de paroi, destinée à renforcer le mur du bassin. En partie basse, on parle plus couramment de “semelle béton”. Pour les murs de plus de 1,20 m et constitués d’agglo, il est prévu également un chaînage intermédiaire.

  • Chape ciment

Composée généralement de sable calibré, de ciment et d’adjuvants divers, la chape assure la finition du sol avant la pose du revêtement décoratif ou de l’étanchéité de type liner, membrane PVC armé ou polyester armé. La qualité d’accrochage au support béton peut nécessiter l’adjonction d’un produit spécial.

  • Chromothérapie ou chromathérapie

La thérapie par les couleurs. C’est l’usage du pouvoir des couleurs pour accéder à un certain bien-être. En piscine et spa, les projecteurs immergés multicolores permettent de faire varier les ambiances pour jouer sur les humeurs et l’énergie. La chromothérapie est généralement au moins proposée en option pour les cabines bien-être.

  • Circuit hydraulique

Ensemble des canalisations qui concourent à la circulation de l’eau et donc au système de filtration de la piscine. Il passe donc notamment par les skimmers, la pompe, les refoulements.

  • Coefficient de performance

Ou COP, c’est le rendement d’une pompe à chaleur c’est-à-dire le nombre de calories fournies pour 1 kW d’électricité consommé.

  • Coffrage perdu

Terme désignant les structures qui reçoivent le béton et resteront dans le sol une fois le bassin réalisé.

  • Coffret électrique

Boîtier où sont regroupées les commandes électriques du système de filtration de la piscine, plus éventuellement celles d’équipements périphériques comme l’éclairage.

  • Coque polyester

Bassin monocoque de fabrication industrielle livré sur site et dont la mise en place en fond de fouille suit des prescriptions précises. Un grand choix de dimensions et de formes est disponible sur le marché.

  • Couverture à barres

Protection toute saison composée d’une toile et de barres disposées à intervalles réguliers. Elle représente en outre l’un des systèmes de sécurité préconisés par la loi dès lors qu’elle est conforme à la norme NF P90-308

  • Couverture d’hivernage

Protection constituée soit d’une toile plus épaisse que les couvertures toute saison soit d’une toile filet. Elle est placée au moment de l’hivernage pour protéger la piscine des intempéries. Elle est fixée au sol par des pitons.

  • Crépine

Tube placé au fond du filtre à sable et comportant de nombreux orifices par lesquels circule l’eau du circuit de filtration. En mode filtration les crépines récupèrent l’eau nettoyée. En mode contre-lavage, c’est par les crépines que sort l’eau en pression.

  • Débordement

Conception assurant au plan d’eau une évacuation par goulottes périphériques ou par chute d’eau sur un des côtés (mur déversoir).

  • Déshumidificateur

Système régulant l’hygrométrie et la température de l’air ambiant d’une pièce où se trouve une piscine intérieure, équipement indispensable pour la pérennité du bassin et des lieux.

  • Diatomite ou diatomées

Poudre blanche extrêmement fine, provenant de restes fossilisés de certaines plantes marines microscopiques, constituant une matière filtrante très efficace (de l’ordre de 1 à 3 microns), utilisée dans un filtre à diatomées.

  • Drainage

Aménagement périphérique au bassin assurant l’écoulement des eaux du sous-sol grâce à des matériaux drainants, canalisations perforées, collecteurs…

  • Échangeur thermique

Système de chauffage de l’eau d’une piscine captant les calories produites par la chaudière domestique pour les transférer à l’eau du bassin.

  • Électrolyse du sel (traitement par)

Procédé de traitement qui provoque la dissociation de certaines substances par le passage d’un courant électrique. Ici, le chlorure de sodium (sel) versé dans l’eau se transforme en hypochlorite de sodium aux pouvoirs désinfectants, avant de redevenir chlorure de sodium.

  • Électrophysique cuivre/argent (traitement par)

Système produisant des ions cuivre et argent pour assurer à la fois la désinfection de l’eau, une action algicide et la floculation des matières colloïdales en suspension dans l’eau.

  • Enduit ciment

Revêtement d’étanchéité et de finition constitué d’un mortier ciment à base de sable, appliqué sur les parois et le fond du bassin, également appelé chape.

  • Étanchéité

Ensemble des revêtements ou techniques (dépendants ou indépendants du support) assurant l’imperméabilisation du bassin. Ce peut être la structure elle-même (bassin béton, coque polyester…), la structure complétée par une étanchéité rapportée (bassin béton + enduit et chape étanche ou résine pelliculaire…), un matériau spécifique (liner, membrane PVC armé, polyester armé), la structure ne servant alors que de support.

  • Escalier

Élément constitutif du bassin quasiment incontournable, il a plusieurs fonctions dont l’accès au bain, un élément de sécurité, une zone de relaxation…

  • Faïençage

Petites craquelures qui apparaissent à la surface d’un enduit, d’un revêtement.

  • Feutre de protection

Appelé encore couche séparatrice, le feutre est placé sur le sol du bassin avant la pose du liner. Il protège ce liner des agressions d’un radier béton qui présenterait une surface insuffisamment lissée. Il faut savoir que la présence d’un feutre peut handicaper la mise en place d’un liner, créer des plis et des difficultés au repositionnement du liner après la vidange d’une piscine, fragiliser ce liner lors de choc coupant. Il est important que ce feutre soit traité contre les micro-organismes anaérobies avant la pose du liner.

  • Fibre de verre

Matériau indispensable au renforcement d’une structure étanche en polyester armé, qu’il s’agisse de coque ou d’application d’un revêtement étanche sur maçonnerie.

  • Filtration

Procédé permettant d’éliminer les déchets présents dans l’eau grâce au passage dans un filtre.

La durée de filtration quotidienne en saison se détermine en fonction de la température de l’eau, de la pollution de l’eau ou des risques de pollution. L’action physique de la filtration doit être complétée par un traitement désinfectant pour obtenir une eau saine.

  • Filtre

Équipement indispensable à la qualité de l’eau. On estime que l’ensemble du volume d’eau doit transiter par le filtre toutes les 4 à 6 heures en pleine saison. La capacité du filtre se détermine donc en fonction du volume du bassin. La pompe de filtration se choisit elle en fonction du filtre. Il existe différents types de filtre : à sable (ou verre), à cartouche, à diatomées.

  • Fondation

Élément de support sur lequel le bassin vient prendre appui. Il est indispensable pour la fiabilité de l’ouvrage de l’implanter sur un sol naturel, non remanié, disposant d’une bonne assise. Sinon prévoir travaux et aménagements de type pieux d’ancrage, drainage, rabattage de nappe, puits d’équilibrage à proximité, etc.

  • Fond du bassin

Sol du bassin pouvant présenter différents profils : fond plat (même hauteur sur l’ensemble du bassin), tronc de pyramide ou pointe de diamant (fond de piscine à 4 pans renversés, l’un des pans présentant en direction du petit bain, une pente plus douce que les 3 autres), pentes composées (sur les 2 grandes longueurs du bassin, le fond ne remonte pas (ou presque) en paroi, maintenant sur toute la largeur la même profondeur).

La cote de profondeur est toujours celle du bassin et non celle du niveau de l’eau (variable).

  • Fouille

Voir Terrassement.

  • Galvanisation

Voir Acier galvanisé

  • Gazebo

Abri ou kiosque généralement en bois, souvent utilisé pour protéger un spa placé à l’extérieur. Constitué d’un toit et de
4 poteaux il peut ou non avoir des parois fermant l’ensemble.

  • Gelcoat

Résine polyester opaque traitée anti UV servant de finition notamment pour les bassins en polyester armé.

  • Gizzmo

Flotteur en plastique à installer dans chaque skimmer au moment de l’hivernage. Indispensable dans les régions aux hivers rudes, il absorbe la dilatation de la glace et protège ainsi le circuit de filtration.

  • Goulotte

Rigole plus ou moins large selon l’importance du volume d’eau à récupérer. Elle permet l’écoulement de l’eau de surface par débordement. Elle se situe au niveau des plages ou en contrebas d’une paroi de bassin.

  • Granulats ou Agrégats

Ensemble de matériaux inertes qui entrent dans la composition des bétons et mortiers : sable, gravier, cailloux, galets en provenance de cours d’eau (matériaux roulés) ou de carrière (matériaux concassés ou semi-concassés), à choisir non gélifs, non poreux et résistants.

Ils doivent être propres et non gelés lors de leur mise en œuvre.

  • Gros œuvre

Éléments constituant la structure d’une construction (fondation, radier, mur) par opposition au second œuvre qui concerne l’achèvement de cette construction.

  • Gunite

Voir Béton projeté.

  • Hivernage

Opération réalisée en fin de saison, lorsque la température de l’eau est suffisamment descendue pour être inactive, consistant à protéger du gel l’ensemble de l’installation (bassin, circuit hydraulique et local technique). Indispensable dans les régions les plus froides, l’opération peut être limitée dans les régions les plus chaudes. Alors appelé hivernage actif, le procédé consiste à maintenir la filtration en marche quelques heures pendant toute la période hivernale.

  • Hot tub

Terme utilisé Outre-Atlantique pour désigner le spa. Chez nous, le terme spa peut prêter à confusion puisqu’il désigne également les lieux dédiés au bien-être (centres thalasso, instituts…).

  • Hygrométrie

Mesure déterminant le taux d’humidité relative de l’air d’une pièce. Donnée à connaître et à maîtriser parfaitement dans le cadre d’une piscine d’intérieur pour assurer la pérennité des lieux et des équipements et le bien-être des baigneurs.

  • Hydrojets

Buses de massage projetant un flux variable d’air et d’eau. Incrustés dans les parois du bassin, ces jets peuvent être fixes, rotatifs, directionnels… Leur mise en route et leur réglage s’effectuent généralement depuis le bord du bassin.

  • Hydromassage

Flux d’eau mélangés à de l’air propulsés sur des points précis du corps pour procurer une action massante ou relaxante.

  • Imputrescible

Qualité naturelle ou par traitement d’un matériau qui ne peut pas pourrir.

  • Inversion de polarité

Fonction autonettoyante de la cellule d’une électrolyse qui se débarrasse ainsi du calcaire accumulé.

  • Jacuzzi

Marque commerciale de spas descendante directe de la famille à l’origine du spa moderne. Terme utilisé à tort pour désigner un spa.

  • Jambes de force

Équerres appuyant contre la paroi extérieure du bassin et, placées à intervalles réguliers, lui permettant de résister à la pression de l’eau. Toutes les techniques de construction ou de piscine hors sol ne nécessitent pas des jambes de force.

  • Kit

Ensemble des fournitures permettant de réaliser par soi-même tout ou partie (kit filtration, kit chauffage…) d’une piscine généralement accompagné de différents niveaux d’assistance.

  • Lavage ou backwash

Position de la vanne multivoies permettant d’inverser le sens de circulation de l’eau pour procéder au lavage du filtre (sable ou diatomées).

  • Led

Abréviation de Light Emitting Diode, diode électroluminescente en français. Diode à longue durée de vie produisant de la lumière tout en consommant peu d’énergie.

  • Liant

Produit qui, après évaporation ou dessication de l’ouvrage a la propriété de solidariser des agrégats : chaux, ciment, résine…

  • Liner

Terme d’origine américaine désignant une enveloppe souple indépendante du support, dont l’épaisseur peut varier de 50 à 85/100e. Étanche à l’eau, amovible (grâce à son positionnement dans un profilé d’accrochage sous margelle), elle est fabriquée industriellement à la cote du bassin à partir d’une membrane PVC spécial piscine par soudure haute fréquence des lés.

  • Local technique

Pièce ou espace préfabriqué ou bâti, enterré ou hors sol regroupant les équipements techniques nécessaires au fonctionnement de la piscine, notamment la filtration.

  • Maître d’œuvre

Celui à qui le maître d’ouvrage confie la conception, l’étude, la direction des travaux : architecte, ingénieur conseil, entreprise.

  • Maître d’ouvrage

Celui qui commande un ouvrage à une entreprise.

  • Manomètre

Appareil qui sert à mesurer la pression dans un espace clos. Le manomètre d’un filtre révèle ainsi le niveau d’encrassement de celui-ci.

  • Margelle

Matériau placé en tête de mur du bassin qui assure un rôle antivague et permet aux baigneurs de se tenir. Une pente opposée au plan d’eau empêche également les eaux de ruissellement de souiller la piscine. Pour sa parfaite stabilité, il y a lieu de prévoir une assise de largeur voisine.

  • Média filtrant

Matière utilisée dans un filtre pour ses capacités à retenir les particules et déchets présents dans l’eau. En piscine, on a recours à du sable, des toiles microperforées, des diatomées, du verre, de la zéolithe…

  • Membrane armée

Étanchéité souple en PVC ou en polyoléfine, armée le plus souvent de fibres polyester. Se présente sous forme de lés à assembler par soudure sur place, dans le bassin. Cette technique permet de s’adapter aux formes de bassin les plus diverses et convient aussi aux rénovations.

Elle est fabriquée par calandrage (2 feuilles de 75/100e, soudées entre elles avec l’armature polyester au milieu pour former une membrane de 150/100e), ou par enduction (l’armature polyester reçoit sur chaque face le PVC liquide pour former une seule épaisseur de 120/100e ou 150/100e). On rencontre des différences de prix en fonction de la matière utilisée mais aussi et surtout de la technique de pose qui varie selon le professionnalisme, la conception de mise en œuvre et le sérieux du technicien.

  • Modules piscine

Panneaux constituant la structure verticale du bassin. Les piscines dites industrialisées utilisent généralement une étanchéité souple, indépendante (liner ou membrane PVC) et divers matériaux pour les parois : acier protégé (galvanisation, galfan, alu/zinc, PVC), aluminium, PVC, résines sous diverses conceptions de fabrication industrielle, bois, béton…

  • Moellon

Voir Agglo.

  • Monocoque

Voir Coque polyester.

  • Mortier ciment

Mélange de ciment, de sable, d’eau et éventuellement d’adjuvant (hydrofuge, accélérateur ou retardateur, plastifiant, résine d’accrochage…). Les différents mortiers (normal, gras ou maigre) se distinguent en fonction du pourcentage de ces composants. Les mortiers servent à l’enduit des murs, la chape du sol, les liaisons des matériaux…

  • Mur

Paroi verticale d’un bassin destinée à délimiter son espace et à recevoir les poussées latérales. La pression de l’eau sur les parois augmente régulièrement pour atteindre son maximum au bas de ces parois. Ainsi, le calcul de la pression sera : P (poussée au m²) x h (hauteur d’eau) soit pour une hauteur d’eau de 1 m, une pression en bas de paroi de P : 1 000 kg (poids du m³ d’eau) x 1 m = 1 000 kg de pression au m².

  • Nage à contre-courant ou NCC

Système qui crée un fort courant d’eau grâce à une pompe surpuissante dédiée. Une installation qui permet de nager sur place en continu. Un système de nage à contre-courant permet également d’animer le bassin et de bénéficier d’hydromassage.

  • Nappe phréatique

Eau souterraine qu’il est obligatoire de drainer en périphérie du bassin pour ne pas risquer un quelconque endommagement de ce dernier  à plus ou moins long terme. Ce peut être par drainage gravitaire (si la pente du sol le permet), drainage avec exutoire, drainage avec puits de contrôle et de pompage, puisard sous piscine…

  • Niveau zéro

Repère déterminé avant le début des travaux pour définir les différents niveaux de la construction : bassin, margelle, plage, local technique par rapport aux éléments proches existants, bâtiment principal, dépendances, plantation…

  • Oxygène actif

Technique de traitement mettant en œuvre des produits riches en oxygène, liquide ou poudre (peroxyde d’hydrogène, monopersulfate de potassium…) en synergie avec d’autres produits (ammoniums quaternaires, sels d’argent…).

  • Ozonateur

Appareil produisant de l’ozone (O3), souvent utilisé dans les spas.

  • Ozone

Gaz composé de 3 atomes d’oxygène (O3) au fort pouvoir oxydant et désinfectant, cependant son absence de persistance d’action désinfectante dans l’eau nécessite de lui adjoindre une autre source de traitement rémanent.

  • Palier périphérique (ou banquette)

Appelée encore safety ledge, cette marche étroite prolonge la profondeur du petit bain en périphérie de toute la piscine et permet ainsi d’avoir pied tout autour de la piscine. Si son origine remonte aux anciennes techniques de pose des panneaux de piscines modulaires, cette banquette peut représenter une zone plus délicate à entretenir : non seulement le passage du balai aspirateur manuel est long (du fait de l’étroitesse de cette zone) mais certains appareils automatiques de nettoyage peuvent être handicapés dans leur fonctionnement.

  • Panneaux

Voir Modules piscine.

  • Parpaings

Voir Agglo.

  • Pataugeoire

Petit bain à faible profondeur d’eau (40 cm maxi), filtré, destiné aux jeunes enfants.

  • Pâte de verre

Voir Carrelage.

  • Pédiluve

Bain de pied placé à l’entrée de la plage/piscine (obligatoire en piscine collective). Généralement, une petite arrivée d’eau continue et un trop plein permettent de maintenir une eau propre renforcée par un système désinfectant (porte-galet de chlore, etc).

  • Peinture

Il est conseillé de n’appliquer une peinture que sur un bassin ne disposant d’aucun joint et dont la structure ne présente pas de fissures, faïençage, décollement d’enduit… sur surface propre, lisse. En piscine, on utilise des peintures au ciment (à appliquer sur parois humides, économiques, se renouvelle tous les 1 ou
2 ans) ; des peintures caoutchouc chloré (facile d’application, pas de durcisseur, sur parois sèches, température 10 à 25 °C se renouvelle tous les 3 à 5 ans) ; des peintures résine (époxy, polyuréthane, acrylique).

  • Peroxyde d’hydrogène (H2O2)

Puissant oxydant qui détruit les déchets organiques en suspension dans l’eau. S’utilise en complément du chlore, du brome et du PHMB pour éliminer les algues.

  • Petit bain

Voir “Fond du bassin”.

  • pH ou Potentiel Hydrogène

Mesure de l’acidité ou de l’alcalinité (basicité) d’une eau : pH en-dessous de 7,0, l’eau est acide ; pH au-dessus de 7,0, l’eau est basique.

Élément essentiel du traitement de l’eau car il garantit son équilibre, l’efficacité maximale de beaucoup de désinfectants, le confort des baigneurs…, il doit être vérifié d’autant plus fréquemment que les eaux de piscine sont en situation fragile : température, orage, eau chargée, débordement, pollution importante…

  • PHMB ou biguanide

Bactéricide à caractère fongicide et algicide sur certaines algues, le PHMB (Polyhexaméthylène biguanide) est un traitement à faible nocivité pour l’homme et l’environnement, stable vis-à-vis des ultraviolets, confortable pour les baigneurs (pas d’irritation, pas d’odeur), peu sensible aux variations du pH. Il présente également une action floculante mais il est incompatible avec un certain nombre de produits chimiques dont les chlores, les bromes, le cuivre.

Il s’utilise avec le peroxyde d’hydrogène pour une efficacité totale.

  • Pièces à sceller

Équipements installés dans le bassin et utilisés pour la filtration (skimmer, aspiration de fond ou de paroi, refoulement, prise balai…), la balnéo, l’éclairage de l’eau (projecteur subaquatique), la nage à contre-courant, certains systèmes de nettoyage automatique.

  • Pilier raidisseur

Pilier vertical réalisé tous les 3 m environ et dans les angles en renfort des murs de hauteur supérieure à 1,20 m. Pour des piscines enterrées (dans des sols stables) avec des murs agglo jusqu’à 1,20 m (chaînage béton armé compris), la pose par croisement des blocs est conforme aux normes de résistance des murs à la compression et ne nécessite ni pilier raidisseur ni chaînage béton armé intermédiaire.

  • Piscine

Bassin artificiel étanche dans lequel se pratiquent les activités aquatiques et dont l’eau doit être filtrée, désinfectée et désinfectante.

  • Plage immergée

Zone de la piscine en pente douce depuis la plage extérieure jusqu’au petit bain. Cet élément constitutif de certaines piscines paysagères doit résister aux poussées du sol pendant les gels, disposer d’un système hydraulique de filtration efficace, avoir un revêtement antidérapant (et non gélif), être facile d’entretien pour éviter le développement d’algues.

  • Polyester stratifié

Résine thermo durcissable renforcée de fibres de verre donnant au stratifié sa rigidité. S’utilise soit pour la réalisation d’une piscine monocoque, soit pour étancher un ouvrage en maçonnerie. Le choix des résines utilisées (isophtalique, vinylester…) et du type d’armature, les techniques et conditions de réalisation, la qualification du personnel d’application et le budget consacré seront gages de sa qualité.

  • Pompe

Élément indispensable au circuit de filtration, elle est le cœur de la piscine. Elle permet à l’eau de circuler : elle l’aspire, l’envoie dans le filtre et la renvoie dans le bassin. Elle est composée d’un préfiltre, d’un moteur et d’un corps de pompe.

  • Pompe à chaleur

Système de chauffage qui récupère les calories de l’air pour les restituer à l’eau de la piscine. Son efficacité est déterminée par le COP (coefficient de performance) : nombre de calories restituées pour 1 kW d’électricité consommé.

  • Pool house

Local regroupant les équipements techniques de la piscine et le matériel piscine et/ou pièce aménagée près de la piscine pour servir de cuisine d’été.

  • Prise balai

Pièce à sceller placée à environ 1 mètre de la ligne d’eau où l’on branche le tuyau aspirateur de l’appareil de nettoyage.

  • Profilé d’accrochage

Voir Accrochage liner.

  • Puisard

Réservoir naturel rempli de cailloux, réalisé dans le sol au point le plus bas du bassin et destiné à recevoir les eaux souterraines. Voir également Nappe phréatique.

  • PVC armé

Voir Membrane armée

  • Radier

Sol résistant pour fondation et forme du fond de la piscine, généralement constitué de béton, armé ou non (selon la nature du sol et le type d’étanchéité), d’une épaisseur minimum de
12 cm et qui repose souvent sur un béton de propreté de 5 cm ; mais la conception du radier varie considérablement selon divers paramètres : sol, type de piscine et d’étanchéité. Les matériaux béton, mortiers de ciment, ferraillage et autres armatures (fibres polypropylènes ou métalliques…) seront ou non les composants de ce radier qui dans beaucoup de cas ne servira que de support et de forme mais non d’étanchéité.

  • Ragréage

Application d’une très fine couche d’un mortier spécial destinée à supprimer les irrégularités ou les défauts de la structure avant la pose d’un revêtement.

  • Redox

Abréviation de “Réducteur Oxydant” plus couramment appelé “pouvoir oxydo-réduction” (rH) pour définir la perte d’oxygène d’une eau. L’oxydation et la réduction sont des réactions chimiques basées sur un échange d’électrons. Son analyse est parfois incluse dans certains systèmes de régulation automatique de traitement de l’eau.

  • Réchauffeur électrique

Système de chauffage constitué d’une résistance et existant en différentes puissances : 6, 9 ou 12 kW. Il se branche après la filtration.

  • Refoulement

Pièce à sceller par laquelle l’eau est renvoyée dans le bassin, placée logiquement à l’opposé des skimmers et dans le sens du vent dominant.

  • Régulateur de niveau

Système qui permet de vérifier et maintenir le niveau d’eau dans la piscine pour éviter tout désamorçage de la pompe de filtration.

  • Régulateur de pH

Appareil autonome qui mesure et ajuste en permanence le niveau du pH de l’eau de la piscine pour conserver son équilibre idéal.

  • Rémanence

Persistance dans le temps de l’action d’un produit. Certains systèmes de traitement nécessitent l’ajout d’un produit rémanent pour garantir une eau saine permanente. Le stabilisant du chlore lui permet quant à lui de ne pas être détruit par les UV du soleil.

  • Remblaiement périphérique

Mise en place de matériaux dans la zone extérieure du bassin une fois l’ouvrage achevé. Poste à ne pas négliger pour assurer la protection des canalisations en place (verticales et horizontales), la résistance à la poussée des sols après remblaiement tant du fait de leur nature (argile gonflante…) que du gel,  la stabilisation de ce remblai pour la pose des dalles de plage.

  • Remplissage automatique

Système qui permet de garantir un niveau d’eau constant dans le bassin pour éviter tout désamorçage de la pompe. Il est conseillé de brancher le remplissage automatique sur un compteur individuel pour pallier tout risque de fuite.

  • Résine

Voir Peinture et Polyester.

  • Revêtement

Matériau étanche ou non, solidaire ou non de la structure et qui assure la finition du bassin. Ce peut être une membrane armée, un liner, un polyester stratifié ou du carrelage, des mosaïques, de la peinture, un enduit spécial.

  • Robot

Appareil électrique et autonome qui assure le nettoyage du bassin indépendamment du circuit de filtration. Il stocke les déchets dans ses cartouches filtrantes. Selon les modèles, les parois, les marches d’escaliers, la plage immergée, la ligne d’eau peuvent également être nettoyées.

  • Safety ledge

Voir Palier périphérique.

  • Semelle béton

Partie servant de fondation sous un mur. Existe également en bas de mur à l’extérieur du bassin pour recevoir le réseau hydraulique de la filtration afin d’éviter des ruptures ultérieures par tassement du sol.

  • Silico-marbreux

Mélange de ciment blanc, poussière (ou cristaux) de marbre et adjuvants pour réaliser un enduit ciment de finition. Technique délicate d’application qui nécessite une qualification certaine.

  • Skimmer

Ou écumeur de surface. Pièces à sceller aspirant le film d’eau de la piscine pour l’envoyer dans le circuit de filtration. Il est composé d’un panier ou préfiltre collectant les plus gros déchets. Le nombre de skimmers se détermine en fonction de la taille et de la forme de la piscine, leur position notamment en fonction du sens du vent.

  • Spa

Ou hot tub. Petit bassin où l’eau est chauffée et qui est équipé de buses d’hydromassages et d’hydrojets pour permettre de s’adonner à l’hydrothérapie. Portable ou encastré, acrylique ou maçonné…, il en existe de nombreux modèles sur le marché.

  • Surpresseur

Pompe supplémentaire dédiée au fonctionnement des appareils de nettoyage dits à surpression. Le surpresseur augmente la pression de l’eau ce qui sert notamment à faire avancer l’appareil ou à envoyer les saletés dans le sac filtrant.

  • TAC (ou Titre Alcalimétrique Complet)

Mesure de la teneur en bicarbonates de l’eau, donc de son pouvoir tampon. Le TAC doit se situer entre 10 et 30 °f, l’idéal étant autour de 20 °f, mais pH et TH de l’eau définiront sa teneur.

  • Terrassement (ou fouille)

Préparation du terrain et évacuation des terres en vue de la construction ou de la réception du bassin. Avant de commencer les travaux, il est important d’indiquer au terrassier la présence ou non de canalisations enterrées (eau, gaz, électricité, téléphone, arrosage), ainsi que d’autres ouvrages : fosse septique, puits perdu, assainissement, anciennes fondations, etc. L’emprise d’un terrassement de piscine nécessite généralement au minimum 1 m de plus sur la longueur et la largeur du bassin terminé (0,50 cm de chaque côté). Terre végétale (couche superficielle) et autres terres seront stockées séparément.

  • Traitement UV

Voir Ultraviolets ou UV

  • Traversée de parois

Élément utilisé pour la pose des pièces à sceller et intégré dans la structure de la piscine.

  • Ultraviolets ou UVC

Rayonnements électromagnétiques assurés par des lampes spéciales qui produisent des UV de type “C” au pouvoir bactéricide, fongicide et algicide élevé. La rémanence de ce traitement dans l’eau doit être assurée par un produit oxydant complémentaire, qui est souvent proposé aujourd’hui en régulation automatique complémentaire.

  • Vanne multivoies

Vanne placée sur le circuit de filtration en amont du filtre. Reliée à l’ensemble des ouvertures (skimmer, bonde de fond, refoulement, égout…), elle permet d’orienter le sens du flux d’eau et de commander les différentes opérations comme le nettoyage du filtre, l’évacuation à l’égout, la filtration classique…

  • Venturi

Phénomène de la dynamique des fluides qui fait que leur mouvement s’accélère lorsque leur zone de circulation se rétrécie. Principe très utilisé par les buses de balnéothérapie.

  • Waste ou déchets

Position de la vanne multivoies permettant d’envoyer l’eau directement à l’égout sans passer par le filtre.

  • Zéolithe

Minéral d’origine volcanique à fort pouvoir adsorbant, utilisé totalement ou partiellement à la place d’un sable filtrant. Ce média filtrant est parfois proposé associé à un sel d’argent bactéricide (Filterclean Silver) pour assurer une désinfection permanente à l’intérieur du filtre.

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus