De l’étanchéité à la personnalité

    AccueilNon classéDe l’étanchéité à la personnalité

    De l’étanchéité à la personnalité

    C’est la touche de finition, l’élément qui arrive en dernier mais qui sera remarqué en premier. Le revêtement marque de son empreinte la piscine, il en définit presque exclusivement l’identité. Si son influence esthétique est primordiale, elle ne doit pas pour autant occulter son rôle fonctionnel.

    Réalisation : Diffazur Piscines (06)

    LES REVÊTEMENTS INDÉPENDANTS : UN GAGE DE QUALITÉ

    Liner, membrane armée et polyester stratifié : tous trois sont des revêtements dits indépendants du support. Leur rôle est d’assurer l’étanchéité du bassin tout en supportant un léger travail de la structure.

    Le liner est l’un des revêtements, sinon LE revêtement, le plus utilisé du fait de ses performances et de son accessibilité. Élaboré en PVC souple, son épaisseur varie généralement de 75 à 85/100. Fabriqué en usine aux cotes précises du bassin, il est livré sur place, prêt à être posé. Sa mise en place peut se faire par une personne seule, le principe étant de le faire prendre dans les profilés d’accrochage prévus sous la margelle. C’est la pression de l’eau qui plaque le liner contre les parois du bassin au fur et à mesure du remplissage.

    Affichant 150/100 de millimètres, parfois 200/100, la membrane armée est deux fois plus épaisse qu’un liner, mais aussi deux fois moins souple. Elle est constituée de deux feuilles de PVC 75/100 soudées par calandrage. Une armature polyester est intercalée entre ces deux couches pour rigidifier l’ensemble et lui conférer une excellente résistance. Elle supporte ainsi facilement une forte fréquentation et des eaux à température élevée (au-delà de 28-30 °C) sur plusieurs jours. La membrane armée arrive sur le chantier conditionnée en lés. Les différentes pièces sont soudées sur place, à chaud ou à froid par un professionnel compétent.

    Quant au polyester stratifié, il s’applique in situ sur les parois. Il est constitué de différentes couches de résine polyester et de fibres de verre (les mats de verre) qui permettent d’obtenir une enveloppe semi-rigide, homogène, sans joint et semi-adhérente aux parois et au fond. Avec ces caractéristiques, le polyester stratifié peut être posé sur des bassins de toutes formes, même les plus folles et avec toutes les options possibles (courbe, cascade, muret, escaliers, etc.).

    LES REVÊTEMENTS DÉPENDANTS : LA MISE EN BEAUTÉ

    Quand la structure de la piscine forme un ensemble monobloc parfaitement étanche, le revêtement joue un rôle uniquement esthétique. Différents procédés sont envisageables : peinture ou enduit spécifique, mais aussi carrelage. Ce dernier est recherché pour sa résistance, son intemporalité et son esthétisme. Grâce aux frises, aux motifs, aux mélanges de couleur possibles, il permet, de plus, une palette de décoration infinie et véritablement personnalisable. Que ce soit par la lumière du soleil ou l’éclairage subaquatique, il donne à l’eau un éclat particulier et des reflets évoluant tout au long de la journée.

    À SAVOIR

    LA COULEUR, UN CHOIX DÉTERMINANT

    C’est le revêtement qui donne la couleur de l’eau. Uniforme ou à motifs, du blanc au noir, il existe de plus en plus de nuances et de textures. Les coloris beige, gris clair et l’éternel bleu clair ont bien le vent en poupe, même si les gris plus soutenus connaissent eux aussi un beau succès. On gardera à l’esprit que la profondeur du bassin intensifie la densité de la couleur et qu’une teinte claire facilite le contrôle visuel de la qualité de l’eau.

    Article précédentJeux de niveaux et de lumière
    Article suivantIntégration réussie

    A la une