Donnez un coup de jeune à votre mobilier d'extérieur

14/04/2018

<!

De plus en plus technique, le mobilier outdoor bénéficie d’une résistance accrue. Il est déjà prêt pour une nouvelle saison d’utilisation !

Rendre les métaux encore plus beaux

Les lignes de mobilier extérieur en aluminium ou en acier inoxydable ont toujours fière allure malgré les saisons qui défilent. Leur entretien se résume à un nettoyage à l’aide d’une éponge non abrasive et d’une eau savonneuse. Pour éviter les traces sur la terrasse, on vérifie l’état des patins plastiques sous les pieds. S’ils ne sont pas remplaçables, on peut passer une couche de produit anti-rouille pour se prémunir contre les taches.

 

Le mobilier textile reste un peu fragile

Les textiles techniques que l’on retrouve sur le mobilier extérieur bénéficient de protections contre les taches et les agressions extérieures. S’ils sont déhoussables, les coussins se lavent à la machine. Pour le reste, de l’eau savonneuse et une éponge douce suffisent. Il faut bien rincer, mais on évite de laver les poufs et les canapés à grande eau.

 

A l’ère du mobilier polymère

Pour toutes les déclinaisons du mobilier polymère, le nettoyage se fait en douceur : une éponge ou un produit abrasif risque de rayer la matière. On évite également le nettoyage à sec qui, par électricité statique, attire la poussière et on recourt à un polish adapté en cas de rayures disgracieuses.

 

Prenez soin du bois à l’extérieur

Exposé aux intempéries, à l’alternance chaud/froid et au rayonnement solaire, le mobilier en bois fait grise mine à la sortie de l’hiver. Marqué par ces agressions extérieures, il requiert un entretien complet pour préserver sa beauté et sa durabilité.

À l’aide d’une brosse dure mouillée, jamais d’un nettoyeur haute pression, on nettoie les différents éléments qu’on ponce ensuite pour enlever les saletés incrustées. On insiste sur les zones tachées, mais le passage est intégral pour conserver un aspect homogène. Après avoir dépoussiéré le tout et éventuellement utilisé un dégriseur, on peut traiter le bois. Le recours à l’huile, de teck ou de lin, est moins systématique qu’auparavant depuis l’arrivée de lasures spécifiques.

Faut-il rentrer son mobilier d’extérieur ?

Par définition, le mobilier extérieur est conçu pour supporter une utilisation en plein air et les contraintes que cela sous-entend. On peut donc se permettre de laisser dehors chaises et tables, toute l’année. Il n’y a aucune contre-indication pour les éléments en métal et en polymère (moulé, tressé ou filé).

Par contre, le bois et le tissu méritent peut-être plus de prudence. Une exposition prolongée aux frimas de l’hiver et aux agressions solaires peut engendrer un vieillissement accéléré. L’idéal est donc de pouvoir les mettre à l’abri s’ils ne sont pas utilisés pendant une longue période.

À lire également …>

Entretenir

VOUS AIMEREZ AUSSI

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus