La pompe à chaleur, l'efficience énergétique ? - Côté Piscine

La pompe à chaleur, l’efficience énergétique ?

La bonne pompe à chaleur (PAC), c’est celle qui est en mesure de couvrir vos besoins et vos attentes. Tour d’horizon des principaux critères à analyser au moment de faire votre choix.

DC Full Inverter (WPool designed by Warmpac)

Comment comparer les PAC ?

Il convient de bien faire le distinguo entre les performances obtenues dans les conditions similaires à celles éditées par la norme NF Pompe à chaleur (air sec 15 °C, eau à 26 °C et hygrométrie à 71 %) et celles observées dans des conditions optimales.

Dégivrage obligatoire ?

Lorsque la température extérieure baisse, du givre se forme sur le ventilateur. Si le dégivrage est passif, la pompe à chaleur cesse de fonctionner ou laisse la ventilation seule en marche jusqu’à ce que les cristaux fondent. L’inversion de cycle est un dégivrage dit actif : la pompe à chaleur utilise la chaleur de l’eau du bassin ou de l’air ambiant pour libérer le ventilateur. Cette méthode est la plus efficace.

Un fonctionnement par tous les temps ?

SumHeat Fi (Hayward)

En deçà d’une certaine température, la pompe à chaleur n’est plus en mesure de fonctionner. Pour ceux qui envisagent une utilisation à l’année, la température minimale est donc un critère à prendre en compte. Et pour ceux qui sont exposés à des étés très chauds, il peut être intéressant de s’orienter vers un modèle réversible qui peut refroidir l’eau.

Une solution programmable ?

L’asservissement de la filtration permet de mettre en route le circuit hydraulique de la piscine en marche forcée pour que le chauffage puisse fonctionner. Les programmes sont prévus pour coller au mieux aux attentes des utilisateurs : mode boost ou éco permettent par exemple de jongler entre confort et consommation.

Prima Smart (Valimport)

De plus en plus silencieuse ?

Le volume sonore était auparavant la principale faiblesse des pompes à chaleur. Les évolutions techniques successives permettent aujourd’hui de contenir le bruit émis à pleine puissance dans des seuils acceptables.

 

 

Le choix de la norme ?

La NF Pompe à chaleur garantit les performances énergétiques et la puissance acoustique des produits selon un référentiel unique. Un organisme indépendant contrôle les produits mais également les méthodes de fabrication. À l’issue des audits, portant sur un seul modèle à chaque fois, des certificats attestent des performances et des caractéristiques analysées. Comme pour chaque norme, l’application du cahier des charges de la NF Pompe à chaleur n’est pas obligatoire mais volontaire.

 

Comprendre la pompe à chaleur ?

Pompe à chaleur Ottimo Verticale (Polytropic)

Chauffer l’eau avec l’air : une pompe à chaleur utilise les calories ambiantes pour chauffer l’eau de la piscine. Elle amplifie ainsi le processus de réchauffement naturel de l’eau, y compris lorsque les températures extérieures sont peu élevées. Une pompe à chaleur bénéficie ainsi d’un excellent rendement énergétique, son efficacité se mesurant par le coefficient de performance (COP).

Maîtriser la consommation : la consommation électrique d’une pompe à chaleur est proportionnelle à sa puissance. Il est donc fortement conseillé d’investir dans un dispositif de couverture du bassin afin de s’équiper d’une pompe à chaleur un peu moins puissante : le coût de fonctionnement s’en trouvera réduit.

Performante sur la durée : la montée en température prend entre 2 et 5 jours (en fonction du volume et de la température initiale du bassin). Cette lenteur relative de la pompe à chaleur est contrebalancée par une consommation maîtrisée grâce entre autres à un fonctionnement parfaitement adapté aux besoins du bassin. Les pompes à chaleur sont donc tout indiquées pour une utilisation régulière.

Précautions d’installation : placée sur une surface stable et de niveau, généralement une dalle en béton, la pompe à chaleur se raccorde au circuit hydraulique à partir d’une vanne by-pass, entre la filtration et le traitement de l’eau. Un espace assez important doit être laissé libre devant la pompe à chaleur : en présence d’obstacles (haie, mobilier ou muret), l’air aspiré par l’appareil n’est pas suffisamment régénéré, ce qui diminue sensiblement ses performances.