Une piscine en trait d'union - Côté Piscine

Une piscine en trait d’union

Inscrite dans le cadre d’une vaste réhabilitation, la construction de cette piscine permet de réunifier et d’articuler le terrain de 3 000 m2 entre différentes zones. Servant la cause du paysage mais aussi de la détente, la piscine a tout d’une grande en taille et en profondeur.

Texte : Karine Quédreux – Photos : Fred Pieau

Idéalement situé au cœur d’un village, ce corps de ferme du XVIIIe siècle a fait l’objet d’une réhabilitation avec un parti pris vernaculaire qui valorise les matériaux naturels. Seules les menuiseries ont été remplacées au profit de larges baies vitrées et de meurtrières en alu noir qui s’ouvrent aujourd’hui sur un vaste jardin avec une piscine aux allures de plan d’eau.

Au préalable, l’espace extérieur est divisé par un mur comprenant d’un côté une grande cour en bitume et de l’autre, des soues à cochons. La réunification de l’espace est orchestrée par un paysagiste piscinier dans l’idée d’y créer un jardin champêtre avec une piscine qui servira à relier les deux parties du terrain. Dans cette optique, le mur de séparation est découpé à la limite du bassin. Ses deux extrémités reliées par une poutre en bois dessinent astucieusement un cadre qui accentue la perspective du jardin. Le coin détente avec appentis en bois et le local technique s’accolent aux supports restants.

Pour intégrer la piscine dans le paysage, le bassin se travaille dans l’épure. Il s’équipe d’un liner gris anthracite qui reflète la nature et de skimmers miroirs qui remontent son niveau d’eau. Sans margelle, sa plage en ipé se mixe à un dallage en pierre naturelle qui articule la circulation des différentes zones du jardin. La mise en scène végétale se veut quant à elle aussi structurante que libre. Une fois poussée et taillée, la haie d’ifs qui entoure le volet hors sol guidé par des rails se chargera de le camoufler !

Intégration réussie

Destinée à la détente comme à la nage, la piscine justifie sa dimension et son positionnement dans une logique d’équilibre pour réunifier les deux terrains autrefois séparés par un mur. Située à bonne distance de l’habitation, elle en préserve la tranquillité tout en s’intégrant parfaitement à l’environnement de son bâti.

Un environnement  authentique

La signalétique des matériaux de la piscine est en harmonie avec l’environnement. Leur tonalité naturelle s’inscrit dans un jardin qui se structure autour de massifs de plantes souples pour un esprit libre et champêtre.

Idéalement placée dans la perspective de l’habitation, la piscine s’amuse d’une illusion d’optique amenée par le cadre de la poutre en bois qui ferme la découpe de l’ancien mur de séparation.

Caractéristiques de la piscine

Piscine enterrée, structure coffrage perdu système Solid Pool de 12 × 4 m avec fond allant de 1,20 m à 1,80 m. Équipée d’un liner gris anthracite et d’une plage en bois d’ipé. Filtre à sable et traitement de l’eau à l’électrolyse au sel avec régulation de pH. Chauffage de l’eau assuré par la chaudière à granulés de la maison. Équipée d’un volet hors sol et de 2 projecteurs à led.

Réalisation : SARL Vertheme pour le paysage, Hydratheme pour la piscine à Saint-Léger-des-Bois (49) – réseau Tout pour l’Eau