Le bon geste au bon moment pour votre piscine

    AccueilComprendreLe bon geste au bon moment pour votre piscine

    Le bon geste au bon moment pour votre piscine




    Pourquoi le bon geste ?

    • Pour une piscine toujours prête au bain : il fait beau aujourd’hui et vous voulez vous baigner ? Pas de souci dès lors que vous avez fait ce qu’il faut. L’eau de la piscine est propre tout comme le bassin, la ligne d’eau et les équipements. Elle est correctement équilibrée et désinfectée et elle est à la température idéale !

    • Pour votre confort : moins de rattrapage d’eau verte ou trouble, moins de nettoyage du bassin ou du filtre, moins de réglage des appareils, moins d’appels à votre piscinier, moins de déplacements pour acheter des produits correcteurs… bref du temps en plus et des soucis en moins.

    • Pour votre budget : moins d’électricité consommée (pompe de filtration, chauffage…), moins de produits de traitement et d’entretien achetés (désinfectant, pH, choc, algicide, nettoyant, dégraissant…), moins d’eau utilisée (vidange, remplissage, contre-lavage…) et des équipements à la durée de vie allongée.

    • Pour l’environnement : avec les bons gestes, votre piscine est davantage respectueuse de l’environnement et ses matériels et consommables plus durables. Moins de consommations (eau, électricité, chimie) et peu d’émissions (rejets à l’égout, vidages et contre-lavages).

    Prévenir les problèmes avec l’automatisation
    Analyse en continu des paramètres de l’eau, adaptation de la durée de filtration à la température, régulation de l’injection de pH ou de la production de désinfectant en fonction du besoin et déclenchement d’alertes pour vous prévenir d’un problème ou en informer le piscinier afin qu’il puisse intervenir à distance ou se déplacer chez vous… l’automatisation d’au moins une partie des fonctions de la piscine vous simplifiera sa gestion au quotidien !

    Le bon geste au bon moment pour le bon besoin en bonne quantité et/ou durée

    • Le bon geste : 80 % du travail de traitement de l’eau est réalisé par la filtration (pompe et filtre) et 20 % par la désinfection. Commencez donc toujours par vérifier le filtre et par analyser l’eau de la piscine avant d’ajouter le moindre produit. Pensez aussi à couvrir le bassin dès qu’il n’est plus utilisé pour protéger l’eau des pollutions extérieures et réduire les besoins en désinfectants, équilibrants et correcteurs.

    • Au bon moment : en matière d’équilibre de l’eau, mieux vaut prévenir que guérir ! Une analyse régulière de l’eau avec quelques actions correctives en prévention seront beaucoup plus efficaces que d’essayer de résoudre un problème en saison à grand renfort de produits. D’autant que cela risque fort de créer davantage de problèmes que d’en résoudre.

    • En bonne quantité : sur ou sous-dosage génèrent des déséquilibres. Chaque ajout de produit, manuellement, par injection ou production (électrolyseur) peut influer sur le pH, le TAC, etc. N’oubliez pas, non plus, que la température de l’eau est également un paramètre à prendre en compte.

    • Avec la bonne durée : nombre d’heures de filtration quotidienne, longueur du cycle de nettoyage du robot, programmation des plages de fonctionnement de l’électrolyseur… Il est nécessaire de les adapter à la fréquentation du bassin, à son environnement (pollution) et à sa configuration.

    A la une