Le contrôle automatique du traitement de piscine

06/02/2020

Le contrôle automatique du traitement de piscine

Dans une piscine, l’eau doit être désinfectée et désinfectante. Une certaine concentration d’agents désinfectants doit donc en permanence être respectée.

D’où la nécessité d’ajouter régulièrement des produits de traitement après en avoir mesuré la quantité. Ces opérations peuvent se faire manuellement… ou être gérées automatiquement par un dispositif de régulation.

Réalisation Créa Paysage (56) - réseau Everblue Piscines

Le redox, idéal pour surveiller

Le redox, potentiel d’oxydoréduction, permet d’estimer le pouvoir oxydant de l’eau. Cette valeur est exprimée en millivolts : en deçà de 650 mV, l’eau n’est pas suffisamment désinfectante. Au-delà
de 750 mV, elle devient agressive.

Un système redox contrôle le taux de chlore mais ne le régule pas. Il assure le maintien d’une quantité suffisante d’agents désinfectants pour éviter la prolifération d’algues et de bactéries tout en limitant la turbidité de l’eau. Un contrôleur redox réduit également le risque de surchloration qui impacte le confort des utilisateurs (yeux irrités et peau asséchée) et qui peut à terme altérer les équipements.

La précision par la sélection

Colorimétrie et ampérométrie sont synonymes d’excellence dans le domaine de la régulation car elles quantifient très précisément la quantité de chlore. Cette mesure sélective porte sur un élément bien spécifique, le chlore libre. Il est constitué d’acides hypochloreux et d’ions hypochlorites. Sa quantité est mise en corrélation avec le niveau du pH pour déterminer précisément la présence de chlore actif, le seul véritable agent désinfectant.

La finesse des mesures permet de s’adapter presque instantanément aux caractéristiques du bassin. C’est un gage de confort considérable et, plus largement, c’est la garantie de limiter le coût de fonctionnement du bassin.

Un ajustement permanent

Les valeurs observées par les appareils de mesure sont comparées avec des points de consigne déterminés et programmés. Un boîtier de gestion rectifie alors les taux en conséquence via des pompes doseuses et des électrovannes (injection de produit désinfectant liquide) ou en asservissant le fonctionnement d’un électrolyseur afin de moduler sa production de chlore. La finalité du système est d’ajuster quasi instantanément l’injection de produits aux caractéristiques du bassin pour assurer la qualité de l’eau.

VOUS AIMEREZ AUSSI

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus