Nos conseils pour la pose et l'entretien de la pierre reconstituée

09/05/2018

<!
Les astuces de la rédaction pour profiter longtemps et surement de sa terrasse en pierre reconstituée. 

Collection Joucques en pierre reconstituée par Carré d’Arc

Les bonnes bases

La pose d’une plage en pierre reconstituée s’effectue classiquement sur du gravillon ou un lit de sable pour des dalles d’épaisseur supérieure ou égale à 30 mm, et sur chape mortier, béton ou sur plots pour les autres. La pose des margelles se réalise au mortier colle.

 

Une finition de précision

Les joints des margelles font l’objet d’une pose spécifique. Ils sont réalisés à l’aide d’un mortier hydrofugé « spécial jointement » dans lequel les différents constituants (hormis l’eau) sont prédosés. Le support doit être dépoussiéré et humidifié à refus la veille de l’application. Et tous les 5 mètres, il est nécessaire de prévoir un joint souple, en mastic élastomère, dont le rôle sera de jouer la dilatation.

 

En lévitation

La pose sur plots réglables n’est admissible que pour les grès cérames et les dalles à haute résistance. Les plots en polypropylène s’installent sur une assise rigide, par exemple en béton, sans nécessiter l’usage d’adhésifs ou de mastics. La pose surélevée rend le dallage immédiatement utilisable, rapide à installer et visitable à tout endroit en soulevant simplement les dalles. Les joints entre dalles ne sont pas obligatoires. Elle est particulièrement adaptée pour toutes les terrasses de piscine pourvues de systèmes d’éclairage et d’irrigation. Ce système de pose est une solution pour cacher les tuyaux d’évacuation d’eau ou les câbles et gaines électriques.

 

Cette belle margelle

La margelle peut être façonnée en béton grand format ou en bande. Elle offre ainsi un rapport qualité-prix sans égal. Elle s’envisage dans des styles, des formes, des couleurs, des épaisseurs très variés, tout en permettant de créer des aménagements de qualité et durables dans le temps. La qualité du béton employé dans ces produits a des performances techniques très élevées et quasiment comparables à la pierre naturelle.

Principes de précaution

Quel que soit le principe de pose retenu, une pente minimum de 2 % doit être effectuée sur l’assise, puis sur le revêtement de sol. Celle-ci permet l’évacuation des eaux. Un drain périphérique doit être réalisé pour compléter la canalisation des eaux pluviales de l’ouvrage. Côté entretien, ne jamais utiliser de nettoyeur haute pression ou à vapeur sur des dalles en pierre reconstituée, ni de produits anti-mousses contenant des sulfates de fer, ou encore d’engrais au contact du dallage. Attention aussi à ne pas déverser de sels de déverglaçage ou d’acide qui occasionnent des détériorations irréversibles. Il est recommandé de traiter la pierre reconstituée tous les ans ou tous les deux ans avec un produit de protection afin de l’imperméabiliser. Seul le grès cérame est susceptible de résister à tout, sans entretien ou presque.

À lire également …>

Entretenir

VOUS AIMEREZ AUSSI

Politique d’utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies de Google Analytics, ces cookies nous aident à identifier le contenu qui vous intéresse le plus ainsi qu'à repérer certains dysfonctionnement. En savoir plus