Pourquoi une piscine au sel est-elle si agréable ?

    AccueilEntretien et traitementLe traitement de l’eauPourquoi une piscine au sel est-elle si agréable ?

    Nouvelle tendance qui fait petit à petit son chemin en France, la piscine au sel est reconnue pour rendre la baignade plus agréable. Grâce à son mode de fonctionnement autonome, ce désinfectant permet d’avoir une eau saine, cristalline et douce sans pour autant la surveiller en permanence.

    Une piscine au sel fonctionne par électrolyse, un procédé électrique permettant de traiter l’eau en continu. Ce dispositif génère une réaction chimique, transformant le sel présent dans l’eau en hypochlorite de sodium qui n’est autre qu’un chlore non stabilisé. Le désinfectant ainsi produit éradique les micro-organismes avant d’être retransformé en sel sous l’effet des UV. Grâce à ce cercle vertueux, la piscine se traite seule et en continu. Généralement, la teneur en sel doit être comprise entre 2,5 et 5 g/l, soit 2,5 à 5 kg de sel par mètre cube. Si vous possédez un bassin de 50 m3, sachez qu’il vous faudra verser 200 kg de sel dans une eau neuve pour atteindre une concentration de 4 g/l, puis 100 kg en moyenne les années suivantes.

    Si les piscines au sel sont souvent décrites comme étant très agréables par leurs utilisateurs c’est d’abord grâce à la génération d’une eau de qualité, saine et limpide qui ne pique pas les yeux. Du fait de son fonctionnement en continu, les chloramines sont constamment éliminées et l’eau ne devient pas irritante ni pour les yeux, ni pour la peau. Le sel étant un procédé naturel, aucun ajout de produits chimiques n’est d’ailleurs nécessaire. Enfin, ce traitement simple est compatible avec n’importe quel type de piscine, y compris celles ayant déjà été construites et possédant déjà un mode de traitement au chlore ou au brome.

    Au-delà de l’aspect agréable, une piscine au sel possède de nombreux avantages logistiques et financiers. Grâce à l’électrolyseur de sel, l’eau se traite seule. La cellule de l’électrolyseur s’insère directement sur le système de filtration et le coffret électrique gère de manière autonome le réglage et la diffusion du chlore et prévient en cas de manque de sel. Vous n’aurez donc plus besoin de surveiller constamment les dates de péremption, l’indice de chloration de votre bassin et manipuler de nombreux produits chimiques néfastes pour l’environnement et vous-mêmes. Bien sûr un tel mode de traitement nécessite un investissement de départ qui est généralement de 1 000€, mais le sel possède un coût extrêmement faible qui en fait un mode de traitement beaucoup plus rentable sur le moyen-long terme.

    Si vous êtes intéressé, sachez qu’il est conseillé de coupler cette méthode de traitement avec un régulateur de pH, l’électrolyseur ayant tendance à faire énormément fluctuer le pH. De même le sel employé doit être d’une grande pureté, avec une très faible teneur en calcium et magnésium (substances pouvant impacter la cellule d’électrolyse) et en métaux lourds (fer, cuivre, manganèse ou plomb pouvant tacher le revêtement de manière irréversible).

    La piscine au sel voit donc son audience grandir grâce à ses nombreuses qualités. Attention tout de même à ne pas confondre une piscine possédant un traitement au sel avec une piscine à l’eau de mer. La concentration en sel de votre piscine n’étant que de 2.5 à 5 g/L tout au plus, la mer est en réalité 10 fois plus salée. Si ce mode de traitement vous a conquis, jetez donc un œil à votre TH pour connaître l’alcalinité de votre eau. Ce traitement est particulièrement recommandé pour les eaux peu calcaires alors si vous êtes concerné, foncez !

    A la une