Comment choisir son volet immergé ?

    AccueilConfort et bien êtreChauffer ma piscineComment choisir son volet immergé ?

    Comment choisir son volet immergé ?

    Capacité d’intégration, sécurité, facilité de fonctionnement et durabilité : voici les principaux critères sur lesquels se choisit un volet immergé.

    Volet piscine immergé AstralPool

    L’adaptation à l’existant

    Plusieurs paramètres sont à prendre en considération afin de savoir si le volet immergé est compatible avec son bassin. Les dimensions maximales sont le critère le plus discriminant, mais la forme peut également s’avérer très sélective. Certains modèles de volets peuvent ne pas être compatibles avec les formes libres. La découpe du tablier en forme offre la possibilité de coller au plus près à la géométrie du bassin.

    L’impact sur la longueur de nage

    Lorsqu’il est placé dans le bassin, le volet immergé réduit la longueur de nage. Mais en fonction de l’emplacement retenu, l’empiétement sera plus ou moins sensible. Une cloison de séparation est la solution la plus simple et la moins coûteuse, mais c’est elle qui impacte le plus la surface disponible. Lorsqu’il est placé en fond de bassin, dans un coffre immergé ou intégré à l’escalier, la présence du volet se fait beaucoup plus discrète.

    L’intégration visuelle

    Deux éléments jouent sur la perception visuelle d’un volet immergé : la couleur de ses lames et les caillebotis éventuels (éléments présents au-dessus de l’axe d’enroulement). Les lames sont réalisées la plupart du temps en PVC. Depuis quelques saisons sont apparues des versions en polycarbonate. En partie translucide, cette déclinaison de lame produit un effet de serre qui favorise le réchauffement de la température de l’eau. Attention, toutes les versions en polycarbonate ne sont pas compatibles avec la norme NF P90-308.

    Les caillebotis sont eux aussi proposés en PVC (dans une déclinaison de teintes claires), mais aussi en bois (composite ou massif : ipé ou robinier) ou en métal (inox et aluminium coloré). Certaines configurations permettent de laisser les caillebotis immergés : plus esthétique, cette solution est plutôt destinée aux installations en PVC.
    Le bois sera en effet sujet aux glissades et le métal à la corrosion.

    La durabilité des équipements

    L’asservissement de l’électrolyseur permet de limiter les risques de surchloration altérant le revêtement de la piscine et les composants du volet. La présence de brosses ou de roulettes à l’extrémité des lames réduit le risque d’abrasion du liner ou de la membrane armée lors du déploiement du volet. Les sécurités de fin de course ou la possibilité de débrayer la motorisation améliorent sensiblement la durée de vie du volet en empêchant notamment de trop fortes contraintes mécaniques.

    La sécurité des utilisateurs

    Pour être reconnu comme un dispositif de sécurité, un volet immergé doit pouvoir être verrouillé en position fermée afin de rendre le bassin inaccessible. Plusieurs fabricants proposent des systèmes pour automatiser ou tout du moins faciliter ce verrouillage.

    A la une