Piscine hors des sentiers battus

    Un grand miroir d’eau verte tel un bassin naturel, entouré d’espèces végétales typiques du sud, et une ambiance qui fleure bon les vacances ! Derrière l’esthétique, un choix d’équipements mal connus : filtration à cartouche et structure en coffrage perdu. Zoom sur une réalisation hors des sentiers battus.

    A piscine exceptionnelle, ouvrage inattendu ! Sur un terrain exigu, avec des contraintes de sol importantes, les propriétaires ont souhaité une piscine résolument moderne et esthétique à tout point de vue.
    Au pied de la maison, le bassin s’étire sur 10 mètres de long par 4 mètres de large, au maximum de la surface disponible du terrain, laissant juste assez d’espace pour circuler autour.
    Le choix d’un bord miroir a été privilégié pour son aspect contemporain, épuré, et carrelé de noir sur ses quatre côtés pour en souligner le tracé. Son apparence naturelle est renforcée par le choix du revêtement intérieur en pierre naturelle de Bali qui suggère un paysage exotique.

    Cette piscine est une véritable invitation à la baignade, sans obstacle, tout en douceur depuis la plage immergée sous laquelle est logé le volet roulant de couverture. Trois marches situées dans l’angle prennent le relais pour descendre dans le bassin, sans empiéter sur l’espace de natation. Placées au plus proche de la maison, elles donnent un accès des plus immédiats à la baignade depuis ses pièces de vie, gage d’un grand confort d’usage.
    Profonde d’un mètre cinquante, la piscine s’est heurtée à une contrainte forte : la découverte d’une nappe phréatique haute qui a nécessité l’installation d’un puits de décompression. Cette question résolue, la structure du bassin a été coulée en béton armé monobloc avec le procédé Marinal, soit l’assemblage d’une armature d’acier d’un seul tenant, dans lequel le béton est coulé en une étape, murs et fond. Le coffrage dit « perdu », reste intégré, contribuant à armer le béton et à renforcer l’ensemble de l’ouvrage. Avec cette technique, la structure est sans joint, sans raccord, sans risque de perte d’étanchéité. Les propriétaires peuvent nager l’esprit tranquille et longtemps !
    A cette technique peu commune, s’est additionnée celle d’une filtration par filtre à éléments, aussi appelé filtre à cartouches. Efficace, elle demande peu d’entretien et permet de réaliser des économies en eau, en électricité et en produits de traitement. Son action en surface (plusieurs m² de surface filtrante), et non en filtration profonde comme le filtre à sable, est un avantage pour la piscine miroir avec un effet d’autant plus grand sur la limpidité de l’eau.

    Dimensions : 10 m x 4 m. Profondeur : 1,50 m.
    Structure : béton monobloc (Marinal)
    Revêtement : carrelage grès cérame (Rosa Grès), pierre de Bali, 120 cm x 30 cm
    Filtration : filtre à éléments (Pentair)
    Traitement de l’eau : chlore avec autorégulation du pH
    Équipements : pompe à chaleur, volet roulant immergé (Aqua Fermetures®&Liners), éclairage immergé par 2 Leds mini brio
    Abords : margelles en carrelage noir, plage en carrelage imitation bois
    Réalisation piscine : CP Bassin (33)
    © crédit photo : Loïc Moutte

    A la une